Le lac Takern

SAMEDI 2 AOÛT : L'ÖSTER GÖTLAND ET LE LAC TAKERN
 
 
 
Nous partons de bonne heure pour rejoindre le lac et pouvons observer en route de nombreuses oies et bernaches en vol. Nous faisons un premier arrêt à l'observatoire Hov depuis lequel, paraît-il, il n'est pas rare d'observer le pygargue. Mais nous n'avons pas cette chance.
Nous gagnons ensuite le naturum et sa tour. Un jeune guide naturaliste nous accueille. La discussion est longue et nous comparons les noms anglais, suédois, français et latins des oiseaux. Olot nous explique le mode de vie des oiseaux de la région, la nidification. Cette année, la nidif des pygargues a malheureusement échoué. En balayant la surface du lac, j'aperçois un garrot à oeuil d'or mâle. C'est le premier individu que j'observe. Cette espèce est pourtant très commune ici. Nous apprenons alors que ces canards nichent en forêt, dans des terriers. Ses oeufs sont convoités et sont, malgré l'interdiction souvent ramassés.
Tout à coup les oiseaux s'agitent. Des hérons s'envolent et parmi eux, une Grande Aigrette. Olot, enthousiaste, pointe alors la longue vue sur l'aigrette et semble émerveillé. Je me concentre plutôt sur le pygargue responsable de cette panique, bientôt rejoint par un adulte. Le guide nous explique alors que la grande aigrette est extrêmement rare en Suède. Comme pour justifier notre manque d'enthousiasme, nous lui expliquons le statut de la grande aigrette en PACA. Nous finissons par quitter la tour et reprenons la route.

Espèces observées : Pygargue à queue blanche (2), chevalier aboyeur, chevalier sylvain, chevalier guignette, colvert, cygne tuberculé, oie cendrée, bernache du Canada, grue cendrée, sarcelle d'hiver, grande aigrette (1), héron cendré, grand cormoran (1), sterne pierregarin, busard des roseaux, busard St Martin, balbuzard (3 dont 1 juv), buse variable, pic vert, vanneau huppé, garrot à oeil d'or (1 mâle).
Autres : renard, chevreuil, écureuil.


Nous quittons les abords du lac pour visiter les grandes forêts de cette région. Notre première étape : la réserve de Sättra où les prés sont encadrés par les barrières traditionnelles.

Nous gagnons ensuite la réserve d'Asabackarna où nous suivons la piste d'élans mais sans jamais les trouver. La pluie arrive bientôt et nous retrouvons trempés, pataugeant dans la boue.
Nous rejoignons la voiture, non sans tourner un peu en rond dans la forêt... Nous filons vers le sud en direction de Tranas et suivons de petites routes perdues au milieu des bois. Des pancartes mettent en garde contre le passage des élans. Nous nous attendons à en voir surgir un à chaque instant au milieu de la route mais nous ne verrons que des chevreuils.

La journée touche bientôt à sa fin et nous reprenons le chemin du camping. Dernière halte à Hov, où nous pouvons observer la partie de pêche du jeune balbu. Il ne semble pas très doué, mais finit tout de même, après de nombreux essais, par saisir une proie.



Retour / Suivant

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site