De Tamri à Massa

Lundi 29 octobre : Tamri

Le temps est à nouveau passé au gris. Nous entamons la matinée par une petite séance de seawatch entre deux averses. Mais la pluie s’intensifie et nous levons le camp.

Tamri

Nord de Tamri : Traquet motteux, Alouette des champs, Ibis chauve, Aigrette garzette, Fauvette à lunettes 3, Pouillot véloce, Hirondelle rustique ; en mer : Fou de Bassan >183, Puffin des Baléares 6, Grand cormoran 5, Puffin cendré 16, Sterne caugek 7, Labbe pomarin 1. 

Nous gagnons l’embouchure de l’oued. Près de 200 Goélands d’Audouin sont rassemblés sur la plage. L’oued attire de nombreux oiseaux : canards, spatules, hérons, limicoles … Le temps s’est calmé et nous réitérons notre tentative de seawatch, bien plus fructueuse cette fois-ci : trois Sternes voyageuses passent non loin du bord. De gabarit semblable à la caugek, elle s’en distingue par son bec jaune. Nichant sur les côtes libyennes, elle descend le long des côtes pour rejoindre le ban d’Arguin et y passer l’hiver. Les Ibis chauves restent quant à eux dans les prairies voisines et farfouillent au pied des buissons à la recherche d’un lézard ou autre proie.

TamriGoélands d'AudouinGoélands d'AudouinGrande aigrette

Route => embouchure : Faucon crécerelle, Pie-grièche méridionale, Tarier pâtre, Cochevis huppé, Moineau domestique, Ibis chauve 65, Pouillot véloce

Embouchure Tamri : Fou de Bassan, Goéland brun, Goéland d’Audouin >200, Hirondelle rustique >35, Bergeronnette grise 1, Chevalier guignette, Spatule blanche 5 + 50 en mer, Goéland leucophée, Pipit farlouse 2, Sterne caugek 25, Sterne voyageuse 3, Canard pilet 5, Sarcelle d’hiver 9, Goéland railleur 39, Tournepierre à collier 1, Tarier des prés 1, Mouette rieuse 14, Foulque macroule 18, Canard souchet 4, Aigrette garzette 4, Bergeronnette grise, Héron cendré 3, Gravelot à collier interrompu 2, Mouette mélanocéphale 2, Grand cormoran 3, Bouscarle de Cetti 1, Bécasseau variable 1, Grand gravelot 1, Bécasseau sanderling 1, Grand corbeau 1, Busard des roseaux 1, Bergeronnette printanière, Ibis chauve, Lièvre du Cap 1.

Ibis chauveIbis chauve

Nous reprenons la route en direction d’Agadir, puis toujours vers le Sud. Dans cette zone péri-urbaine nous observons nos premières Pies bavardes du voyage de la ssp mauretanica, facilement reconnaissable à sa peau nue bleue à l’arrière de l’œil. La zone présente assez peu d’intérêt, pas d’arrêt à l’oued Souss, trop proche de la ville, et nous filons directement à l’embouchure de l’oued Massa, réserve naturelle bien plus sauvage.

Pie bavarde

Tamri => Agadir : Goéland d’Audouin, 1 Faucon type pèlerin dans le port d’Agadir, 2 hérissons écrasés

Agadir => Massa : Pie bavarde mauretanica 10, Pie-grièche méridionale 1, Faucon crécerelle 1

La soirée est calme. Le chant du muezzin s’élève depuis la petite ville toute proche. C’est l’heure où la chevêche pousse son cri nocturne avant de partir chasser. Au loin, dans les plantations, c’est un oedicnème qui pousse son cri. Les Hérons cendrés eux aussi s’activent et se chamaillent sur les rives de l’oued. Il fait maintenant totalement nuit. Une ombre passe au-dessus des eaux calmes. « Kwak », puis, comme un écho, un second « kwak ». Les bihoreaux partent chasser.

Pie bavarde 2, Cisticole des joncs 2, Pie-grièche méridionale 1, Bulbul des jardins, Héron cendré, Sterne caugek, Héron gardeboeufs, Tarier pâtre, Bouscarle de Cetti, Merle noir, Fauvette mélanocéphale, Foulque macroule, Pouillot véloce, Grand cormoran 9, Bihoreau gris 5, Colvert 4, Oedicnème criard 1, Chevêche d’Athéna 1, Grèbe castagneux 1.

Retour / Suite

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×