Avril 2013 : Aiguamolls

Entre la pluie et le fort vent, nous avons essayé d'observer un petit peu les migrateurs.  Nous avons bien tenté de choper un busard pâle mais au final, ce ne fut que 4 busards cendrés. Pas mal d'hirondelles de rivage, du passage de bergeronnettes printanières, 5 rolliers, quelques guêpiers, nos premiers coucous et tourterelles des bois, des tariers des près, du gobemouche noir, du fitis, un pouillot de Bonelli, un rougequeue à front blanc, 5 ortolans, Traquet motteux et oreillards et dans les tamaris de Vilaut, une superbe locustelle tachetée.  Les pourprés sont bien arrivés, quelques crabiers mais par contre plus de marouettes ! En limicoles, on est plein rush pour les sylvains (plus de 50 sur le Cortalet, plus de 100 sur Vilaut... difficile de faire un spot sans entendre du sylvain en vol !) et les aboyeurs avec un max de 54 sur le Cortalet samedi soir. Une vingtaine d'Arlequin et des petits groupes de combattants observés aussi deci dela. 5 hansels et 5 moustacs sur Vilaut et une fin de passage en mer avec quelques puffins et des caugeks. En rapaces, encore du passage de busards des roseaux, une belle pompe de 125 milans noirs en compagnie de quelques royaux et surtout une belle diversité de faucons. 7 espèces en deux jours. Crécerelle, crécerellette, déjà plus sympa, hobereau, émerillon, pélerin, éléonore et femelle de kobez  longeant la plage et luttant face au vent avant de disparaitre derrière les dunes. Bref, un petit we très agréable !

Vendredi 19 avril

Départ pour les Aiguamolls. Après des journées quasi estivales, la pluie est de retour. L’ambiance est assez calme dans les étangs de la réserve. De nombreuses hirondelles, en halte migratoire, commencent à former des dortoirs alors qu’une quarantaine de Chevaliers sylvains se regroupent dans les prairies derrière les observatoires du Cortalet. D’autres groupes de limicoles sont présents : 20 Chevaliers aboyeurs et 14 combattants. Trois Guifettes moustacs survolent la zone tandis que les hirondelles se dispersent à l’approche d’un Faucon hobereau.

Hirondelle de rivage

Espèces observées sur le Cortalet : Colverts (18), Canard chipeau (11), Cigogne blanche (3), Cygne tuberculé (1), Grande Aigrette (4), Chevalier culblanc (2), Bouscarle de Cetti (1), Héron Gardeboeufs (87), Choucas des tours (4), Buse variable (1), Rossignol philomèle (1), Chevalier arlequin (20), Serin cini (1), Bihoreau gris (1), Guêpier d’Europe (6), Canard siffleur (7), Canard souchet (9), Sarcelle d’hiver (2), Hirondelle rustique (40), Aigrette garzette (16), Grèbe castagneux (3), Bergeronnette printanière (42), Echasse blanche (23), Sarcelle d’été (2), Râle d’eau (1), Héron cendré (3), Rousserole effarvate (1), Ramier (1), Nette rousse (2), Moineau domestique, Tourterelle turque (3), Hirondelle de rivage (80), Foulque macroule (3), Mouette rieuse (3), Guifette moustac (3), Milan noir (1), Chevalier sylvain (47), Poule d’eau (1), Corneille noire (1), Martinet noir (4), Chardonneret élégant (4), Etourneau sansonnet (40), Héron pourpré (2), Tadorne de Belon (2), Combattant varié (14), Bécassine des marais (1), Martinet à ventre blanc (1), Faucon hobereau (1ad).

Samedi 20 avril

Le vent n’est pas tombé durant la nuit et il balaye les prairies de Vilaüt. Peu d’observations de passereaux, les autres migrateurs, en revanche, profitent du beau ciel bleu pour filer vers le Nord : Spatules (2), Guifettes moustacs, sylvains, aboyeurs, cormorans, milans

Échasse blancheCigogne blanche
La journée se poursuit au bord d’El Mata où s’alimentent 7 Ibis falcinelles. Sur la plage, le vent est toujours aussi violent et ne nous laisse observer qu’un Kobez. Balade jusqu’au Cortalet, RAS … Rien non plus aux observatoirs d'Europa.
Le passage en soirée à Vilaüt sera plus fructueux : Pie-grièche à tête rousse perchée sur un arbuste, Bruants ortolans, Bergeronnettes printanières dans les vignes, et au loin les cris d’un Œdicnème et d’une Chevêche.

Dimanche 21 avril

Le vent est enfin tombé. Les passereaux sont bien plus actifs sur la petite route de Vilaüt. Observation d’une Locustelle tachetée au pied des tamaris.
Direction El Mata, nombreux fitis également dans les tamaris. Pas de migrateur en mer, à noter un Pouillot de Bonelli dans les dunes. Vers 10h, plus d’une centaine de Milans noirs filent en direction du Nord, spectacle magnifique ! Ambiance calme autrement sur El Mata.
Petit tour l’après-midi sur les hauteurs du parc du Cap de Creus, marqué par l’observation de quelques migrateurs (9 Traquets motteux, 3 Faucons crécerellettes), d’un couple de Traquet oreillard et d’1 Lézard ocellé.

Argus vert

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×