Le domaine du Rayol en mai

Petite balade au jardin du Rayol pour admirer la collection de cistes en fleurs.

L'allée des cistes

 

Les secrets du Rayol

Hors des sentiers battus, le Rayol abrite également des espèces de fleurs indigènes et protégées, c'est le cas des ces sérapias et de la rare isoète qui pousse dans les marres temporaires.

Serapia en forme de coeur

Serapia lingua

Isoète

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×