Nature

Escapade caussenarde

10-12 mai 2013

Causse Méjean

Entre les gorges du Tarn et de la Jonte, s’étend le vaste plateau du causse Méjean. Relief karstique, végétation rase, à la frontière entre la Méditerranée et le Massif central, le plateau accueille nombre d’espèces remarquables. Le printemps tarde à arriver mais certaines espèces sont en pleine période de reproduction. Les mésanges et les étourneaux nourrissent déjà leurs jeunes alors que les verdiers ou les Traquets motteux commencent juste à construire leur nid. Ces derniers se rencontrent assez régulièrement sur les clôtures ou dans les amas de rochers.

Traquet motteuxTraquet motteux

D’autres ne semblent pas très pressés. C’est le cas des Bruants jaunes qui ne vocalisent pas encore et qui continuent à vivre en groupes.

Bruant jaune
Parmi les espèces remarquables croisées sur le plateau, notons le Bruant ortolan dont quelques mâles chanteurs se cantonnent dans les chaos rocheux. Les couples de Pies-grièches écorcheurs s’observent facilement sur le sommet des buissons.

Pie-grièche écorcheur

Bruant ortolan

Plus rare, la Pie-grièche méridionale est aussi présente (2 individus contactés). Près des vieilles fermes, les Moineaux soulcies s'approprient les granges laissées à l'abandon. Dans les prairies de luzerne, quelques couples d’œdicnèmes partagent ce territoire avec les Busards cendrés.

Busard cendré

Si les Busards savent se faire discrets (4/5 individus contactés) vous aurez sans doute plus de chance avec les Vautours fauves. Après avoir quitté au petit matin leurs falaises dans les gorges de la Jonte, ils sillonnent le ciel au-dessus du causse à la recherche de nourriture.

Vautour fauve
Bénéficiant de la protection du Parc National des Cévennes, les mammifères peuvent être observés assez facilement : renards, lièvres, lapins, chevreuils …

Lièvre

Un autre mammifère est présent sur le causse : un incontournable lors de votre visite : le centre d’élevage du cheval de Przewalski géré par l’association Takh au Vilaret.

Causse Méjean

Chevaux de Przewalski

Le cheval de Przewalski (Equus przewalskii) a été découvert en Mongolie en 1879. Ce cheval sauvage, appelé Takh par les Mongols, a rapidement disparu à l’état sauvage suite, en partie, aux prélèvements d’individus destinés aux parcs zoologiques.
A partir des années 1990 des programmes de réintroduction de l’espèce à l’état sauvage ou en semi-liberté ont vu le jour. Les premiers individus sont ainsi réintroduits en Mongolie en 1992.
En France, le Cheval de Przewalski est présent sur deux sites.
En Lozère, au cœur du parc National des Cévennes, sur le Causse Méjean, l’association Takh a installé un troupeau au Villaret. Entre 2004 et 2005, 22 chevaux issus de ce troupeau ont pu être introduits en Mongolie. Aujourd’hui, il reste 36 chevaux sur ce site, constituant ainsi un réservoir génétique pour l’espèce, aucun nouveau programme de réintroduction n’étant actuellement prévu.
Dans les Alpes-Maritimes, la réserve biologique du Haut-Thorenc accueille également un groupe de chevaux pâturant dans l’enceinte du parc en compagnie des Bisons d’Europe.

Sites Intenet :

  1. Association Takh
  2. Réserve biologique du Haut-Thorenc (06)
  3. Wikipedia

Quelques photos prises sur le Causse Méjean en mai 2013

Petit film tourné également en mai 2013 au Villaret :

Localisation :

Le Villaret (48)


Agrandir le plan

La réserve biologique du Haut-Thorenc (06)


Agrandir le plan

Cistude d'Europe

Mercredi 10 avril

La chaleur des beaux jours commence à se faire sentir. Les hirondelles sont toujours nombreuses à chasser sur les prairies humides le long du Roubaud. Parmi elles, deux Martinets noirs se fraient un chemin en poussant leur cri strident, qui rime, dans notre mémoire affective, avec l’arrivée de l’été…

Pas de marouette observée aujourd’hui dans les roseaux. En revanche, la chaleur de cette matinée incite de nombreuses tortues à se dorer au soleil. La balade se transforme alors en comptage de cistudes. Nous en dénombrerons alors 38 et seulement 4 Tortues de Floride. Les jeunes cistudes elles-aussi pointent discrètement leur museau hors de l’eau avant se laisser immédiatement plonger dans l’eau à l’approche d’un prédateur potentiel. 

Cistude d'EuropeCistude d'EuropeCistude d'Europe

Pour en savoir plus sur la Cistude d'Europe Emys orbicularis, espèce protégée et faisant l'objet d'un Plan National d'action, vous pouvez consulter les sites suivants :

- La Société herpétologique de France

- L'INPN

La prairie inondée de la Bascule est toujours riche en observation : aujourd’hui ce sont deux Crabiers chevelus qui arpentent la zone, décollant à l’approche d’un Milan noir.

Milan noir

Tarente de Maurétanie

Tarente de MaurétanieTarente de MaurétanieUne tarente profite de la douceur de cette fin novembre sur le Cap Sicié.

Brame

Cerf élapheCerf élapheCerf élaphe

Sur les traces du bouquetin

15 et 16 septembre 2012

C’est la fin de l’été dans le Mercantour. Depuis le village de Castérino, sur la route du col de Tende, nous entendons les cerfs bramer dans les forêts voisines. Le soleil est au beau fixe, pas un seul nuage à l’horizon. La journée promet d’être belle. Nous empruntons le sentier au départ du village en direction du refuge de Fontanalbe. Nous ne tardons pas à apercevoir notre premier groupe de chamois. Composé d’une vingtaine d’individus, il comprend de nombreux jeunes. Le pelage de certains commence à s’assombrir : l’automne n’est pas loin.

Nous continuons notre ascension en direction de la Baisse de Fontanalbe. Nous laissons à notre gauche le sentier qui grimpe à la Baisse de Valaureta. Peu après la bifurcation, nous croisons aux abords du sentier nos deux premiers bouquetins de la journée. Il est près de midi. Deux autres individus sont aperçus bien plus haut, près des ruines du vieux fort.  

Bouquetin des Alpes
Continuant notre marche, nous finissons par atteindre la baisse d’où nous apercevons un groupe de 5 mâles plus haut sur les crêtes.
img-7593.jpg
Au final le groupe est composé de 14 individus. La période du rut n’a pas encore commencé et les bouquetins sont assez calmes et peu farouches. Ils n’en restent pas moins impressionnants et nous gardons nos distances.
Bouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des Alpes
L’heure avance et après avoir profité des derniers rayons de soleil sur les crêtes nous descendons au bord du lac Basto pour y passer la nuit. Nous croisons à nouveau deux mâles sur le sentier, appartenant probablement au groupe observé plus tôt.

Le lendemain matin, le soleil est toujours au rendez-vous. Quelques bouquetins et chamois paissent sur les pentes au-dessus de la tente. Après avoir levé le camp, nous prenons la direction du refuge de la Valmasque.
Aux abords du lac noir, nous croisons un nouveau groupe de bouquetins. Cette fois-ci, il s’agit d’une femelle et de ses deux jeunes, pas totalement sevrés. Le soleil n’éclaire pas encore toute la vallée et la famille préfère rester à l’ombre des rochers. Par chance, nous les observerons à nouveau plus tard, vers midi, et cette fois-ci en pleine lumière.
Bouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des Alpes
Deux autres femelles et un jeune se reposent également dans les rochers surplombant le barrage. Ils finissent par redescendre en bêlant pour s’alimenter dans les prairies aux abords du lac pour la plus grande joie des randonneurs s’arrêtant une minute pour les regarder « ha ! Les jolies biquettes ! ». Quant à nous, il est aussi temps de reprendre le chemin de la vallée, laissant derrière nous chamois et bouquetins.
Bouquetin des AlpesBouquetin des AlpesBouquetin des Alpes
Liste des espèces contactées sur les deux jours : Bouquetin des Alpes (29 au total), chamois, marmotte, loir (1), Cerf élaphe, Aigle royal, Bondrée apivore, Circaète Jean-le-Blanc, Faucon crécerelle, Faucon pèlerin, Epervier d’Europe, Perdrix bartavelle, Pic vert, Hirondelle de rocher, Hirondelle de fenêtre, Pipit spioncelle, Pipit des arbres, Bergeronnette grise, Bergeronnette des ruisseaux, Troglodyte mignon, Accenteur mouchet, Accenteur alpin, Rougequeue noir, Traquet motteux, Fauvette à tête noire, Pouillot véloce, Roitelet triple bandeau, Mésange noire, Mésange boréale, Sitelle torchepot, Cassenoix moucheté, Crave à bec rouge, Chocard à bec jaune, Grand corbeau, Corneille noire, Pinson des arbres, Bec croisé des sapins, Bruant fou.

Chocard à bec jauneChamoisChamoisChamois

Pour en savoir plus sur la vallée des Merveilles, cliquez sur le lien suivant : Le tour du Mont Bégo

La montagne de Lure

Montagne de LureLe DévoluyPic de BureLes EcrinsMont VentouxMontagne de LureLes MéesMontagne de LureMontagne de LureLe DévoluyNuages du soirsoir

Fin du printemps en Camargue

CamargueCamargueCamargueCamargue

Oui je sais, ça donne presque envie de réciter du Lamartine ! (et c'est loin d'être mon poète préféré !) 

Orages sur Valensole

Balade sur le plateau de Valensole en cette orageuse journée de printemps.

Plateau de ValensolePlateau de ValensolePlateau de ValensolePlateau de ValensolePlateau de Valensole

Fleurs de printemps

Petite escapade entre Correns et le Vallon sourn

OrnithogaleOrchis brûléOphrysIrisIrisIrisIrisIrisIrisIrisTulipeTulipeTulipe

Parc National de Port Cros

Quelques images prises entre Port-Cros et BagaudPort-Crosbagaud

bagaudBagaudBagaudGriffesGoéland leucophéeGoélands leucophéesCisteAsphodelePort-Cros

Les Calanques de Marseille

Quelques photos prises le week end dernier dans les calanques de Marseille

L'ile MaireGrotte de l'ErmiteRocher des GoudesL'ile MaireL'Archipel du RiouMarseille depuis le sommet de MarseilleveyreL'Archipel du RiouLes Goudes

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×